© 2011 vue_stan5

Stanciova, Timisoara, Satu Mare

Lundi 04 avril 2011.

Vendredi, c’est le 01 avril et bien décidé à quitter Zitiste on prend un taxi pour rejoindre la frontière que nous traversons à pied. Nous voici en Roumanie, la première ville Jimbolia est à 3 km au bout d’une ligne droite entourée de marais. Au vue de la circulation sporadique, nous marchons à côté des nombreuses bicyclettes qui se croisent. Soleil matinal et chant des crapeaux annoncent une belle journée… Un peu plus loin trois hommes travaillent sur le bas côté, l’un d’eux nous propose de nous enmener au village et voilà notre premier trajet en tracto-pelle.

Nous prenons le train pour Timisoara où nous retrouvons notre hôte Teodora. Elle habite un petit village serbe Stanciova à 35km de là… Après Zitiste la coïncidence fait sourire. Dans cette région il y a de nombreuses minorités, serbes, croates, allemandes, tchèque… villages déplacés à l’époque de l’empire Austro-hongrois.

A Stanciova il y a 400 habitants pour 4000 moutons, poules, canards, chevaux, dindons et cochons sont en liberté… on y croise toujours de nonbreux attelages, il y a un unique magasin… Une vraie pause au vert, c’est calme et serein… avec l’arrivée du printemps c’est beau comme une carte postale.

Teodora est venu s’installer ici il y a une dizaine d’années avec des amis pour y creer un écovillage, puis le projet à évoluer et aujourd’hui on ne cours plus après une étiquette ou un label, on vit un projet collectif avec les voisins, où l’on partage moyens et compétences…

Après deux belles journées on passe quelques heures à Timisoara, juste le temps d’avoir envie d’y revenir et un train nous enmène à Satu Mare. Très courte étape d’une nuit chez Kinga, dans une famille hongroise, on aurait bien prit le temps mais visa russe oblige, nous devons poursuivre notre route.

……………………………………………………………………………………………………………………………………..

Monday, April 4, 2011.

Friday 1st April, determined to leave Zitiste we take a taxi to the border that we cross on foot. Here we are in Romania, the first city Jimbolia is 3 km at the end of a straight line surrounded by marshes. In view of a sporadic traffic, we walk alongside the many bicycles that intersect here. Morning sun and singing toads announce a great day … few meters away three men working on the low side, one of them suggest to take us to the village and this is our first trip with tractor.

We take the train to Timisoara, where we meet our host Teodora. She lives in a small Serbian village Stanciova 35km away … After Zitiste coincidence give us smile. In this region there are many minorities, Serbian, Croatian, German, Czech … displaced villages back the time of the Austro-Hungarian empire.

In Stanciova there are 400 inhabitants for 4000 sheep, chickens, ducks, horses, pigs and turkeys are free … we cross still a lot of slack, there is a unique shop … A real break, it’s quiet and serene … with the arrival of spring is as beautiful as a postcard.

Teodora came to settle here a decade ago with friends to create an ecovillage, the project evolve and today  it’s not any more running  after a label, we built a collectiv project with neighbors, where we share resources and skills …

After two beautiful days we spent several hours at Timisoara, just long enough to want to come back and train takes us to Satu Mare. Very short step for a night with Kinga, in Hungarian family, we would have took time but Russian visas  needs us to continue our journey.

One Comment

  1. Posted 2 mai 2011 at 9:19 | #

    ah… vos photos, c’est quelque chose… !
    :)

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>