© 2011 mosquee_telaviv

Bethlehem, Ramallah, Tel-Aviv.

Mercredi 02 février 2011,

Vendredi dernier nous avons quitté Neve Shalom pour Bethléem où nous avons retrouver Trisha dans son nouveau petit appartement au camp de réfugiés Deisheh. Nous avons profiter de ce moment pour revoir les jeunes d’Ibdaa et rencontrer Manar qui est très investie dans la vie du centre.

Quand nous lui expliquons notre projet et notre volonté de passer plus de temps avec les personnes que nous rencontrons, elle nous invite à venir dans sa famille à Ramallah le lendemain pour passer le week-end. Nous acceptons l’invitation, le samedi nous partons les rejoindre.

Une atmosphère familiale chaleureuse, Manar est l’ainée de 6 frères et sœurs. On passe un week-end détendu, on cuisine, on rit, on suit avec attention les événements en Egypte, tantôt enthousiastes, tantôt inquiets. Les parents de Manar nous accueillent avec gentillesse et simplicité.

Manar est très sensible et animée, elle a un sacré tempérament et plein de projets… Elle nous explique que découvrir la danse traditionnelle Palestinienne, la Dakba, et le centre culturel Ibdaa a été très important pour elle et lui a donner un moyen de s’exprimer et de revendiquer sa culture ainsi que d’apprendre l’histoire de son peuple. Aujourd’hui elle transmet à son tour aux plus jeunes en s’investissant au sein d’Ibdaa. Elle nous parle aussi de sa famille et de ce que cela représente pour elle, de l’importance d’être ensemble, ça n’a pas toujours été le cas aussi chaque instant ensemble est si précieux. Son interview est très émouvante et sincère ; les mots paix, liberté, Palestine s’y croisent et s’y répondent.

Nous sommes à Tel-Aviv depuis deux jours, demain nous partons pour une semaine visas russes dans l’est de la France. Un peu étrange d’imaginer cette coupure dans le voyage…
Mi février nous rejoindrons la Slovénie pour une petite pause, avant  la prochaine étape, la Bosnie-Herzégovine début mars.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Wednesday, February 2, 2011,

Last Friday we left Neve Shalom to Bethlehem where we met Trisha in her new apartment in the refugee camp Deisheh. We used this time to review the youth and visit again Ibdaa, we also met Manar who is very involved in the life of the center.

When we explain our project and our desire to spend more time with people we meet, she invites us to come to her family in Ramalllah to spend the weekend. We accept the invitation, on Saturday we go to join them.

A warm family atmosphere, Manar is the oldest of 6 brothers and sisters. We spend a relaxing weekend, we cook, we laugh, we follow closely the developments in Egypt, sometimes enthusiastic, sometimes worried. Manar’s parents welcomed us with kindness and simplicity.

Manar is very sensitive and lively, she has a strong personality and a lot of projects … She explains that discovering the traditional Palestinian dance, the Dakba, and Ibdaa cultural center  was very important to her and gave her a way to express herself and assert her culture and learn the history of her people . Today she transmits it to the youngest, beeing involve in Ibdaa. She also talks about her family and what it represents for her, the importance of being together, it has not always been the case, so every moment together is so precious. Her interview is very touching and sincere, the words peace, freedom, Palestine cross and meet there.

We are in Tel Aviv since two days, tomorrow we leave for a week « Russian visas » in east of France. A little strange to imagine that break in the journey …
Mid February we will join Slovenia for a short break before the next step, Bosnia-Herzegovina in early March.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>