© 2010

Ecovillage dans le Chouf – Ecovillage in the Chouf

Mercredi 22 décembre 2010,

Nous sommes arrivés à l’Ecovillage dans la vallée de Dmit dans le Chouf depuis bientôt une semaine. Nous avons choisi de venir ici comme volontaire pour épargner un peu notre budget qui a en a prit un coup à Beyrouth. Aussi avec l’espoir de trouver un projet qui pourrait être intéressant pour notre film. Premier objectif atteint…

Nous avons croisé brièvement Karim Khateb l’initiateur du projet qui vit à la capitale. Ici pour l’instant seuls les ouvriers vivent sur place, à terme l’Ecovillage devrait accueillir d’autres résidents à l’année, en attendant l’endroit semble bien fréquenté dés le printemps par touristes et écoliers…mais très peu en hiver.

Eric, le régisseur du site, est Philippin, il est venu s’installer ici pour travailler  il y a plus de trois ans. Il nous raconte comment au début il n’y avait qu’un cottage en bois et quelques tentes. Depuis le projet a bien évolué, il y a une centrale hydroélectrique sur la rivière qui répond aux besoins énergétiques du village. Les cultures sont irrigués par un canal et une source qui finissent par se rejeter dans la rivière. Les cottages sont en bambou, bois et terre, les toilettes sont sèches… Il y a un grand potager et un verger qui permettent de se nourrir et de vendre au marché…

C’est intéressant de causer avec Eric, pour bien des gens toutes ces problématiques sont une forme d’engagement, une prise de conscience est nécessaire pour changer les habitudes. Mais pour lui c’est naturel, aux Philippines son village est très éloigné de la ville et être le plus indépendant possible est logique. Dans sa famille on construit des maisons en bois, terre, bambou de père en fils.

De notre côté, on aura eu pas mal froid durant cette semaine et du fait que les journées soient courtes, pas beaucoup d’occasion pour profiter du paysage après le travail. Des journées bien remplies, taille du bambou, terrassement, bûcheronnage, cueillette et écossage de fèves, etc…

Demain notre semaine de volontaire s’achève, nous rejoignons Simon un français qui travail à Debbyeh, sur la montagne voisine. Nous l’avions croisé sur Beyrouth et il nous a pas mal aidé à trouver des contacts pour le projet. Nous sommes contents car sa patronne nous a généreusement invité à nous joindre à eux pour le réveillon de Noël.

………………………………………………………………………………………………………………………..

Wenesday, 22 december 2010

We arrived in Ecovillage in Dmit valley in Chouf region since almost one week. We choose to come here as volunteer to save some money since Beirut cost us quiet a lot. Also with the hope to find an interesting project for our film. First goal reach.

We saw Karim Khateb who create the project only few times, he is living in the capital. Here for the moment only the workers lives in the village. In the future Ecovillage should host other permanent residents. For now the place is well occupated from the srping by tourists or pupils… but really few people in the winter.

Eric, who run the place is from Philippines, he came here to work since three years and a half. He tells us how at the beginning were only one cottage and few tents. Since then the project grew, there is one hydroelectric central on the river wich feeds the energy needs of the village. The culture are irrigated by a chanel and a spring going back to the river. The cottages are made out of bamboos, wood and earth, the toilets are dry … There is a large garden and orchard that provide food and sell at the market …

It is interesting to talk with Eric, for many people these problems are a form of commitment, awareness is needed to change habits. But it’s natural for him, his village in the Philippines is far from the city and be as independent as possible makes sense. In family houses are being built of wood, earth, bamboo from father to son.

From our side we were quite cold during this week and the fact that the days are short, not much opportunity to enjoy the landscapes after work. Busy days, size of bamboo, earthmoving, logging, harvesting and shelling beans, etc. …

Tomorrow ends our week of voluntary, we join Simon a french guy who work on the nearby mountain. We allready met in Beirut and he helped us a lot to find contacts for the project. We are happy because his boss has kindly invited us to join them for Christmas Eve.

2 Comments

  1. evelyne
    Posted 22 décembre 2010 at 7:27 | #

    Périple toujours aussi intéressant à suivre. Félicitations et encore tous nos voeux pour la poursuite de votre voyage. iCI TOUT EST ok.
    Anniversaire de maman royalement fêté et emménagement terminé.
    Plein de bisous à vous deux

  2. Posted 22 décembre 2010 at 8:59 | #

    Salut les poulets,
    10 jours sans news… on commençait presque à s’inquiéter !!!
    ha, ha, ha ! non, un ti peu quand même… !

    bon,
    passez un noyeux joël chez la patronne de Simon !

    j’ai hâte de voir vos bouilles le 5 janvier !!!
    On prend rencard quelque part ? Je vais peut-être louer une caisse…

    des bises.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>