© 2010 tribunalblog

Procès Antinoro

Mercoledi 20 ottobre

Nous avons reçu un mail de Salvo la veille qui nous invite à le rejoindre au Tribunal à 8h00 piazza de la Memoria. Salvo est un des plus jeune membre d’Addio Pizzo, il a 19 ans et participe à différentes actions depuis deux ans. Nous tentons d’avoir une autorisation pour filmer l’audience, mais très vite on nous signale qu’il faut 5 jours minimum pour l’obtenir… Une prochaine fois. Nous discutons autour d’un café en attendant 9h30, heure annoncée du procès Antinoro. Salvo parle très bien le français et pourra nous aider à comprendre les situations à venir.

Il est dix heure, nous sommes dans le grand couloir du tribunal. Petit à petit les membres d’Addio Pizzo et les avocats de l’association nous rejoignent… il va falloir s’armer de patience, l’audience ne débutera qu’à 12h00 “i tempi de la giusticia italiana” nous dit Vittorio. Pour passer le temps café, cigarettes et discussions.

Enfin nous pénétrons dans la salle et scrutons les différentes personnes présentes. Antinoro serre la main du représentant du ministère publique … les membres de l’association sont un petit peu tendus mais heureux de tenter ce coup là.

L’avocat de la défense signale au juge qu’il accepte la région sicilienne comme partie civile dans cette affaire mais qu’il souhaite remettre en question l’implication de l’association Addio Pizzo. Il souligne que dans les statuts de l’association, leurs actions sont principalement concentrées sur la lutte contre le racket exercé par la mafia. Pour lui Addio Pizzo n’est pas légitime dans cette affaire puisqu’il n’est pas question de racket. (seulement de trafic de vote avec la mafia…)

Valerio l’avocat de l’association ne pourra guère défendre sa cause puisqu’il a déjà exposé à la cour ses motivations et que l’avocat de la défense à juste utilisé son droit de parole. La cour se retire. Vittorio et les autres sont un peu nerveux … ils n’avaient pas vraiment imaginé cette hypothèse et craignent de se voir refuser la partie civile. D’un autre côté … dans leur statut il est préciser principalement la lutte contre le racket, mais pas exclusivement. Il est clair que dans le fond leur implication est toute légitime, puisqu’il s’agit de lutter contre tout acte mafieux.

Les procès précédents dans lesquels il se sont impliqué ont en effet toujours concerné des faits liés au racket de la Mafia, le Pizzo. Ici la dimension politique de l’affaire leur donne aussi l’opportunité de souligner qu’il est anormal que les organes politiques italiens soient de près ou de loin liés à la mafia. Antinoro est député italien et parlementaire européen.

50 minutes de délibération plus tard, après une explication en italien qui nous échappe totalement, nous devinons sur les visages de Valerio et Ugo les deux avocats… un sourire soulagé. Addio Pizzo sera bien partie civile dans cette affaire, rendez-vous fixé au 28 octobre 2010 pour la prochaine audience.

……………………………………………………………………

We received an email from Salvo that invite us to join him in the morning at 8 am in front of the tribunal. Salvo is one of the youngest guy of Addio Pizzo, he is 19 years old and involve in different groups since two years. We try to get permission to shoot the audience, but it’s too late it’s need to be asked five days before… Maybe next time. We talk drinking a coffe waiting 9:30 am, announced time of the Antinoro trial. Salvo speaks really well in french and he is also helpful to understand the situation.

It’s 10 am, we are in the big corridor of the tribunal. Slowly members and lawyers of Addio Pizzo join us. We will have to be patient, the audience will begin at 12 am : “il tempi de la giusticia italian” says Vittorio. To spare time, coffee, cigarets and talks.

Finally we enter the room and watch people there. Antinoro checks the hands of the the man from public ministry… The association members are a bit stressed but happy to try this.

The defense lawyer say to the judge that he accept the Sicilian region as civil part but not addio pizzo. He explain that in the association ‘s statute, actions are mainly focused on Mafia racket problems. For him Addio Pizzo is not legitimate in this case while there is no racket fact. (only traffic of votes with mafia…)

Valerio, the lawyer of the association can’t defend because he already exposed his point of view to the court before. The court leave to deliberate. Vittorio and the other are nervous… they didn’t thought about this and they are scared to be refused. On another hand… it’s pricised mainly the racket but not exclusively. It’s clear that their implication is really logical … they are fighting all acts linked to mafia.

Their other experience with trial where always link to racket, extortion. Here the politic dimension of the case give an opportunity to underline how intolerable is the fact that Italian politic organs could be from near or far linked to Mafia. Antinoro is Italian deputy and in the European parliament.

50 minutes of deliberation later, after an unknowing Italian explanation, we see happy smiles on the faces of Valerio and Ugo, the two lawyers… Addio Pizzo will be civil part in this case, Appointment fixed to 28 October 2010 for next audience.


3 Comments

  1. Posted 21 octobre 2010 at 9:03 | #

    très belles vos premières pages italiennes… textes et images, c’est trop nice… content pour la délibération…

    des bises un peu fraîches du nord…

  2. cléo et lorenzo
    Posted 21 octobre 2010 at 9:37 | #

    Héhé ! Bien joué ! J’espère que vous aurez une réponse positive pour filmer l’audience du 28 !
    Des grosses bises pour accompagner nos encouragements !

  3. Matthieu
    Posted 28 octobre 2010 at 10:20 | #

    Ciao!! Il est super ce blog, de belles images, des textes courts et riches comme de petits instantanés de votre voyage et même des compte-rendu d’audiences, je suis comblé!!
    On attend la suite avec impatience.
    Bacci

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>