© 2010

Rencontre avec Addio Pizzo

Vendredi 15 octobre

Après un premier contact un peu étrange néanmoins sympathique par traducteur interposé au bureau d’Addio Pizzo… Nous avons rendez-vous le soir même chez Caterina pour expliquer le projet et obtenir des premières informations sur l’association.

Cette première rencontre avec Caterina et Vittorio, un des membres fondateur d’Addio Pizzo, se révèle très riche. Ils sont tout de suite très réceptifs et nous retracent un peu l’histoire du projet né il y a 6 ans.

Au commencement, une pétition réunie 3500 signatures de consommateurs désireux de trouver des commerçants qui ne payent pas le Pizzo à la Mafia. Un an plus tard, il parviennent à publier une liste de 100 commerçants Free Pizzo. Ces premières étapes ébranlent le tabou qui persistait depuis l’assassinat de Libero Grassi en 1991, premier entrepreneur à affirmer publiquement son refus du racket.

Depuis l’association n’a cessé de se développer, aujourd’hui la liste Addio Pizzo réunie plus de 500 commerçants à Palerme. Un guide et une carte de ces commerces ont été édités. Chaque magasin arbore le logo de l’association sur sa vitrine.

De nombreuses actions de sensibilisation au problème que représente la Mafia sont menées dans les écoles de la ville.

Une agence de tourisme responsable Pizzo Travel propose de visiter Palerme et la Sicile sous l’angle de l’histoire de la Mafia et de l’anti Mafia.

Des groupes de discussions et de recherche sont mit en place pour échanger sur la relation à la consommation au sein de la société.

En parallèle une deuxième association Libero Futuro est née, pour répondre aux inquiétudes et questions des entrepreneurs ou commerçant désireux de se libérer de l’emprise de la Mafia.

Caterina et Vittorio nous donnent de nombreux noms et références, la soirée est très dense en informations et déjà nous avons du mal à tout mémoriser. Heureusement nous avons un mois devant nous et nous aurons de multiples opportunités de nous revoir.

Deux rendez-vous importants cette semaine.

Mercredi 20, c’est la deuxième audience du procès d’Antinoro, politicien mit en cause dans une affaire de trafic de votes avec la Mafia. Addio Pizzo s’est constituée partie civile, c’est une première pour l’association de se positionner sur une affaire qui n’a pas attrait au raket à proprement parler. Ils seront à ce moment là si leur demande a été acceptée.

Samedi 23, Les membres de l’association vont faire le tour des commerçants de Palerme pour tenter de les convaincre de rejoindre Addio Pizzo. Il y a peu de temps un mafieux important, « Pasta » devenu repenti, a fait une lettre ouverte via la presse pour exprimer son soutien à Addio Pizzo et leur dire qu’il était fier de leurs actions. C’est cette même lettre que les membres vont distribuer dans les rues ce week-end.


Quelques Chiffres >

En Sicile 70% des magasins payent le Pizzo, 80% à Palermo

Un vendeur dans la rue paye 50 à 100€ par mois

Un magasin de vêtements 250€ par mois

Un Hotel 1000€ par mois

Un centre commercial 2000 à 5000€ par mois.

…………………………………………………………………………………………………………………….

Friday 15th october

After a strange but nice first contact with help of an online translator in Addio Pizzo office. We get appointment in the evening at Caterina’s flat to explain our project and to get some first informations about the organization.

This first meet with Caterina and Vittorio (one of co founder of Addio Pizzo), is really interesting moment. They are really disposable and begin to explain the story of the project born 6 years ago. At the beginning, one manifest signed by 3500 persons, affirm that they desire to find shop where they can buy something without paying mafia indirectly. A year later, Addio pizzo publish a list of 100 shops free Pizzo. Those first steps help to put down a bit the taboo that existed since the mafia murder of Libero Grassi in 1991, first entrepreneur who publicly refused the raket.

Since then, the organization didn’t stop to develop itself, today Addio Pizzo list count more than 500 shops in Palermo. A guide and a map of all shops was edited and each shop has a logo on its facade.

Many actions take place in school to help people to be aware of the problem can represent mafia for society.

A responsible tourism agency Pizzo Travel, propose to visit Palermo and Siciy through history of Mafia and anti Mafia.

There are also discussion and research groups to exchange about relations to consumerism in our societies.

Another association Libero Futuro is born to help and support shops and entrepreneurs desirous to change their relation to mafia.

Caterina and Vittorio give us many names, informations and references, the evening is full of informations and already difficult to memorize everything. Fortunately we will have many chances in a month to meet again.

Two important moment this week >>>

Wednesday 20th, it’s the second audience of Antinoro trial, it’s a politician involve in traffic of vote with mafia. Addio Pizzo constituted itself as a civil part. This is a first time for an association. They are still expecting news from their lawyer to see if the judge accepted it.

Saturday 23th, The association members will go in the streets to try to convince shops to join Addio Pizzo. Few time ago an important Mafioso begin to collaborate with police and denounced many people and habits from mafia. He recently made an open letter through newspaper to express his support to Addio Pizzo and said to them how proud he is of what they are doing in Palermo. This letter will be distribute in the streets this weekend.

Some important numbers.

In Sicily 70% of shops pay Pizzo, 80% in Palermo

Street shopper pay 50€ to 100€ per month

Clothes shop pay 250€ per month

Hostel pay 1000€ per month

Shop center pay 2000 to 5000€ per month


One Comment

  1. Posted 13 novembre 2010 at 9:42 | #

    Hi Elodie and Alex,
    It was a pleasure to meet you both in Palermo, and I think what you are trying to achieve is a wonderful endeavour, I wish you every success on your journey, If you ever need anything you know how to contact me. Keep in touch, Bon Voyage, a presto. Good luck. :)

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>